Damien

Il a le diable au corps.

                      — Ma mère

Mesdames, je vous observe avec vos garçons. Et je constate qu’ils n’ont pas le droit de se chamailler, de faire des mauvais coups ou de traverser la rue en bicycle. Pour mater vos enfants-mâles,  vous lisez des livres et consultez des spécialistes. Après, vous mettez leurs méthodes en pratique. Habituellement, ça ne donne pas grand chose. C’est là que je vous vois essayer le chantage et la menace. C’est de même que vous avez été élevées, que vous vous dites. Souvent, après avoir tenté le tout pour le tout, je vous vois abandonner. C’est ça que la mère de Damien a fait elle aussi après avoir essayé le chantage et la menace. Et une autre affaire aussi.

Damien habitait la rue en arrière de chez nous. Il était bizarre, Damien. On ne savait jamais ce qu’il allait inventer. Avec lui, les choses tournaient presque toujours mal. Comme la fois où il nous a tous convaincus d’aller le plus loin qu’on pouvait dans le bois en bicycle. Cette fois-là, on s’est ramassés dans un champ près de la track de chemin de fer. Tout le monde nous cherchait. À un moment donné, on a commencé à paniquer parce qu’il commençait à faire noir. J’ai passé un mauvais quart d’heure quand je suis revenue à la maison, le chandail plein de toques et les genoux tout éraflés. Mon père n’a plus voulu que je joue avec Damien sans surveillance après ça. «Ce garçon-là pense juste au mal», il a dit.

Madame Bouchard, la mère de Damien, racontait aux autres mères que son garçon se levait la nuit pour manger du sucre à la cuillère. Il le prenait dans le gros bocal au fond du garde-manger. Damien y allait chaque nuit. Sa mère  a été obligée de mettre un cadenas sur la porte d’armoire pour l’empêcher de manger du sucre en cachette. Ça l’énervait le sucre, Damien. Et ça le rendait encore plus malcommode.

Une autre fois, Damien a arraché toutes les fleurs de la voisine pour jouer à «quand-on-est-mort». Mais c’est quand la madame du dépanneur a appelé la mère de Damien pour lui dire qu’il avait volé tout un sac de bonbons sûrs qu’elle a décidé que c’était assez.

Madame Bouchard venait de lire un livre où une mère racontait que son petit garçon avait été possédé par un esprit. Elle expliquait aussi comment elle avait fait pour l’en délivrer. C’est là que la mère de Damien s’est mis dans la tête que c’était ça qu’il avait, son fils. Après tout : il se levait la nuit, parlait dans son sommeil, sacrait tout le temps et répétait à chaque mauvais coup qu’il faisait que c’était la faute de son ami imaginaire Azim.

Le lendemain, elle a appelé le père Henri pour lui expliquer qu’il devait venir pratiquer un genre d’exorcisme sur Damien. Le père Henri a ri d’elle. Selon lui, Damien ne présentait aucun symptôme lié à la possession démoniaque. Mais madame Bouchard avait la tête dure. Tout de suite après avoir raccroché avec le père Henri, elle a appelé Madame Boisvert pour savoir si elle savait faire ça, elle, des exorcismes. Et madame Boisvert le savait. Sauf que ça coûtait cent piastres.

Pas longtemps après, madame Boisvert a pratiqué un exorcisme maison sur Damien. Il y avait de l’encens, de l’eau bénite et des prières à Jésus et la Sainte-Vierge. Pendant tout l’exorcisme, il y avait une autre madame qui assistait madame Boisvert. Elle portait une espèce de masque de chèvre. Damien pense que c’était sa mère mais il ne se rappelle pas de grand chose, sauf d’avoir eu la peur de sa vie.

L’exorcisme n’a pas eu l’effet escompté sur Damien. Ma mère dit que Damien va toujours rester faisant-mal. C’est dans son sang, qu’elle dit. Damien, lui, n’a pas tiré de leçon de son exorcisme. Mais il a vraiment une peur morbide de Jésus et de Marie maintenant. Et de la madame au masque de chèvre, aussi.

About these ads

3 réflexions sur “Damien

  1. Pauvre Damien….vivre un exorcisme maison….faut le faire…. Aujourd’hui bien des enfants étiquetés hyper actifs souffriraient de possession démoniaque? Un enfant qui a de l’imagination et de l’énergie, ça bouge, ça fait des expériences et il fera son chemin dans la vie sans aucun doute.
    Des fois on dit ‘autre temps autre moeurs’ mais plus ça change plus c’est pareil: on classe les gens, on les étiquette au lieu de les accepter tels qu’ils sont.
    Merci pour cet article.

  2. Ping : Martine « Madame Chose

  3. Ping : Esprit es-tu là? « Madame Chose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s